Axa : Thomas Buberl présente des objectifs mesurés pour 2020

Axa : Thomas Buberl présente des objectifs mesurés pour 2020

Le plan stratégique 2016-2020 présenté, ce mardi 21 juin 2016, par la nouvelle équipe dirigeante d’Axa, met l’accent sur la poursuite de la transformation des activités du groupe tout en tenant compte des contraintes liées à l’environnement de taux bas. D’où un objectif de 3 à 7% de croissance annuelle moyenne du résultat opérationnel par action, inférieur à celui fixé dans le cadre du précédent plan stratégique.

Le cap 2016-2020 du groupe Axa est fixé. Le futur directeur général du groupe, Thomas Buberl, qui présente ce mardi 21 juin 2016, le nouveau plan stratégique du groupe, entend poursuivre la transformation engagée en s’appuyant sur une croissance sélective des activités.
Comme il l’avait évoqué lors de l’assemblée générale des actionnaires en avril 2016, les principaux moteurs de croissance à l’avenir seront l’assurance des entreprises, les produits d’épargne « peu consommateurs de capital » et l’Asie, une zone géographique dont le résultat opérationnel doit croître de 10 à 12% par an d’ici à 2020.
Et la transformation des activités déjà à l’œuvre va continuer avec pour ambition « de passer d’un rôle de prestataire d’assurance à celui de partenaires de nos clients », comme l’indique Thomas Buberl, ce qui passe notamment par le développement de services de prévention.

DES « HYPOTHÈSES PRUDENTES »
Mais comme tous les acteurs du marché, Axa aura à évoluer dans un environnement contraint par des taux d’intérêt bas. Dans le cadre du nouveau plan stratégique, l’objectif de croissance annuelle moyenne du résultat opérationnel par action se situe entre 3% et 7%, alors qu’au cours des cinq dernières années, le groupe visait entre 5% et 10% et a atteint les 7% fin 2015.
Cet objectif reflète, selon le groupe, « les hypothèses prudentes de taux d’intérêt dont l’impact annuel se situe entre -5% (si les taux d’intérêt restent aux niveaux actuels pendant les cinq prochaines années) et -1% (ce qui représenterait un scénario de hausse graduelle des taux d’intérêt pendant les cinq dernières années.) ».

2,1 MD€ D’ÉCONOMIES D’ICI À 2020
Dans ce contexte, la progression du résultat opérationnel sera tirée par l’amélioration des marges techniques et par la réduction des dépenses. La nouvelle équipe dirigeante vise ainsi les 2,1 Md€ d’économies avant impôts d’ici à 2020, soit un objectif légèrement supérieur à celui du précédent plan (1,9 Md€). Autre levier que compte actionner le groupe : la croissance des activités (3 à 5% en santé et en risques d’entreprises notamment) ainsi que des opérations de fusions et acquisitions.

Source : L’Argus de l’Assurance

Laisser un commentaire

Fermer le menu